L’alimentation et le système immunitaire

Une alimentation saine et variée peut, en association avec d’autres facteurs, contribuer au bon fonctionnement du système immunitaire. Cet article aborde le fonctionnement du système immunitaire et divers facteurs internes et externes qui peuvent affecter celui-ci. Il examine également l’influence possible de certains nutriments et composants alimentaires sur le système immunitaire.

Le système immunitaire

Auto Draft 28Le système immunitaire peut être subdivisé en système immunitaire inné et système immunitaire acquis. Des agents pathogènes potentiels entrent en contact avec une muqueuse dans le corps, par exemple dans la cavité buccale, les poumons ou les  intestins. Ensuite se produit une réaction immunologique rapide du système immunitaire inné. Dans de nombreux cas, cette réaction est suffisante pour se débarrasser des agents pathogènes. Si ce n’est pas le cas, le système immunitaire acquis entre en action et peut détruire un agent pathogène de façon plus sélective, mais aussi plus lente.(1)

Equilibre

Un système immunitaire fonctionnel assure un bon équilibre dans les réponses aux facteurs internes et externes qui l’affectent. Des exemples de ces facteurs sont l’alimentation, la composition de la flore intestinale, les facteurs héréditaires, le tabagisme et la pollution (de l’air). Une mauvaise coordination des réponses immunologiques peut entraîner une réponse immunitaire trop faible ou trop forte. Dans le premier cas, il existe un risque d’infections (persistantes) et, dans le second cas, un risque de développer des allergies et des maladies auto-immunes.(1)

Cycle de vie

Dans des phases spécifiques de la vie, le système immunitaire peut fonctionner de manière moins optimale. Cela s’applique particulièrement à la période après la naissance et lors du vieillissement. (1) Chez les jeunes enfants, le système immunitaire n’est pas encore complètement développé. En conséquence, ils sont plus sensibles aux infections et développent parfois une intolérance orale aux protéines « sûres » de l’alimentation ou de l’environnement. (1) Chez les personnes âgées, la réponse immunitaire innée et acquise peut perdre en efficacité et spécificité en raison du vieillissement des cellules et des tissus. (2,3) Un mode de vie sain peut aider à ralentir ce déclin. Une alimentation saine et variée, de l’exercice physique régulier et un sommeil suffisant ont une influence positive sur le fonctionnement du système immunitaire. (2,3)

Alimentation

Quel lien existe-t-il entre l’alimentation et le système immunitaire ? La recherche montre que différents composants du régime alimentaire peuvent affecter le système immunitaire. (4-10) Parmi ces composants, citons les sucres non digestibles, les vitamines, les minéraux et les protéines et graisses bioactives. (4-10) Avant qu’ils ne soient digérés dans l’estomac et les intestins, ces composants actifs peuvent entrer en contact avec le système immunitaire de la muqueuse des amygdales. A ce même endroit, les agents pathogènes des voies respiratoires supérieures et des allergènes pénètrent dans le corps, ce qui peut avoir un effet sur la  réponse immunitaire dans les voies respiratoires (supérieures). S’ils sont absorbés dans le sang, ils peuvent même affecter la réponse immunitaire systémique. (11)

Protéines bioactives

Certains aliments, comme le lait, contiennent naturellement des protéines bioactives. Les protéines bioactives sont des protéines pour lesquelles des activités biologiques spécifiques ont été démontrées. (13-15) Les exemples incluent la lactoferrine, les cytokines telles que l’IL-10 et le TGF-β et l’immunoglobuline de type G (IgG). (13-15) La présence de ce type de protéine bioactive est propre aux produits animaux : on ne les retrouve pas dans les boissons végétales. Cependant, la transformation du lait par chauffage réduit l’activité fonctionnelle des protéines bioactives dans le lait pasteurisé. Dans le lait traité à haute température, ces protéines sont toujours présentes comme substrat énergétique, mais elles ne sont plus actives.

En revanche, dans le lait cru non transformé(*), les protéines bioactives sont encore intactes et fonctionnelles. Beaucoup de recherches sont en cours sur les effets de ces protéines dans le lait cru. (12,13,16,17) Cette recherche est particulièrement pertinente pour les groupes vulnérables. Cependant, à ce jour, il n’y a pas de consensus sur les effets possibles des protéines bioactives.

Conclusion

De nombreux facteurs internes et externes, comme certains composants nutritionnels, peuvent influencer le système immunitaire. Un mode de vie sain a un effet positif sur le fonctionnement du système immunitaire. Ceci souligne l’importance d’une alimentation saine, d’un exercice physique régulier et d’un sommeil suffisant.

* La consommation de lait cru non transformé n’est pas sans risque et est déconseillée en raison du risque d’agents pathogènes présents, normalement neutralisés par le traitement thermique du lait.

Lire plus:

Références

  1. Abbas, A. K., Lichtman, A. H., & Pillai, S. (2019). Basic Immunology: Functions and Disorders of the Immune System. Elsevier Health Sciences.
  2. Montecino-Rodriguez, E., Berent-Maoz, B., & Dorshkind, K. (2013). Causes, consequences, and reversal of immune system aging. The Journal of Clinical Investigation123(3), 958-965.
  3. Weyh, C., Krüger, K., & Strasser, B. (2020). Physical activity and diet shape the immune system during aging. Nutrients12(3), 622.
  4. Walther, B., & Sieber, R. (2011). Bioactive proteins and peptides in foods. International Journal for Vitamin and Nutrition Research81(2), 181.
  5.  Calder, P. C. (2013). Feeding the immune system. Proceedings of the Nutrition Society72(3), 299-309.
  6. Lomax, A. R., & Calder, P. C. (2008). Prebiotics, immune function, infection and inflammation: a review of the evidence. British Journal of Nutrition101(5), 633-658.
  7. Triantis, V., Bode, L., & Van Neerven, R. J. (2018). Immunological effects of human milk oligosaccharides. Frontiers in Pediatrics6, 190.
  8. Doherty, A. M., Lodge, C. J., Dharmage, S. C., Dai, X., Bode, L., & Lowe, A. J. (2018). Human milk oligosaccharides and associations with immune-mediated disease and infection in childhood: A systematic review. Frontiers in Pediatrics6, 91.
  9. German, J. B., & Dillard, C. J. (2006). Composition, structure and absorption of milk lipids: a source of energy, fat-soluble nutrients and bioactive molecules. Critical reviews in food science and nutrition46(1), 57-92.
  10. Spencer, S. P., & Belkaid, Y. (2012). Dietary and commensal derived nutrients: shaping mucosal and systemic immunity. Current Opinion in Immunology24(4), 379-384.
  11. van Neerven, R. J. J. (2014). Mucosal immunity : barriers, bugs, and balance. Wageningen: Wageningen University, Wageningen UR.
  12. Loss, G., Depner, M., Ulfman, L. H., Van Neerven, R. J., Hose, A. J., Genuneit, J., … & Weber, J. (2015). Consumption of unprocessed cow’s milk protects infants from common respiratory infections. Journal of Allergy and Clinical Immunology135(1), 56-62.
  13. Abbring, S., Hols, G., Garssen, J., & van Esch, B. C. (2019). Raw cow’s milk consumption and allergic diseases–the potential role of bioactive whey proteins. European Journal of Pharmacology843, 55-65.
  14. Ulfman, L. H., Leusen, J. H., Savelkoul, H. F., Warner, J. O., & van Neerven, R. J. (2018). Effects of bovine immunoglobulins on immune function, allergy, and infection. Frontiers in Nutrition5, 52.
  15. van Neerven, R. J., Knol, E. F., Heck, J. M., & Savelkoul, H. F. (2012). Which factors in raw cow’s milk contribute to protection against allergies?. Journal of Allergy and Clinical Immunology130(4), 853-858.
  16. Brick, T., Hettinga, K., Kirchner, B., Pfaffl, M. W., & Ege, M. J. (2019). The beneficial effect of farm milk consumption on asthma, allergies, and infections: from meta-analysis of evidence to clinical trial. The Journal of Allergy and Clinical Immunology: In Practice, 8(3), 890-891.
  17. Riedler, J., Braun-Fahrländer, C., Eder, W., Schreuer, M., Waser, M., Maisch, S., … & von Mutius, E. (2001). Exposure to farming in early life and development of asthma and allergy: a cross-sectional survey. The Lancet, 358(9288), 1129-1133.